Top 25 des meilleures suite de films d’horreur selon Vidéo Centre-Ville

Oct 29, 2021

 

Quelles sont les meilleures suites de films d’horreur?

 

Un top des meilleures suites de films d’horreur?
Ce genre mal-aimé qui peine déjà à avoir de la suite dans ses propres idées?

25 bonnes suites?! Bonne chance Vidéo Centre-Ville!
À défaut d’être des monuments cinématographiques inoxydables,
tous les titres de notre top sont de bonne société et ont de la gueule;
en quelque sorte, des “Sick-Well” en bonne et due forme.
Il y aura même pour ceux qui suivent (suite) d’authentiques chefs d’œuvre.

 

 

25 – Ouija Origin of Evil (2016)

 

Top 25 des meilleures suites de films d'horreur - Ouija Origin of Evil

 

Faire d’un concept aussi pourri,
un film si joliment efficace,
Mike Flanagan est doué.

 

 

24 – Demoni 2 (1986)

 

Top 25 des meilleures suites de films d'horreur - Demons 2

 

Des références cinématographiques à la pelle,
du body horror qui jute,
une trame sonore démentielle,
fiston Bava donne dans l’over the top cheesy et se fait des amis.
(Psst! on a la bande sonore en magasin…)

 

23 – Hello Mary Lou: Prom Night 2 (1987)

 

op 25 des meilleures suites de films d'horreur - Prom Night 2

 

Outrageusement oubliée, cette séquelle contient pourtant
des idées pour au moins 5 autres films.
Souvent très drôle, jamais subtil, mais toujours à l’emporte-pièce,
et des haussements de sourcils. Ah et c’est canadien!

 

22 – Exorcist 2: The Heretic (1977)

 

Top 25 des meilleurs suites de films d'horreur - Exorcist 2

 

Bafoué en majeure partie du fait d’être la suite discordante du chef d’œuvre de Friedkin, l’Hérétique a cependant beaucoup à offrir. Davantage poétique que terrifiant, le film de John Boorman dégage entre autre une ambiance gothique audacieuse, générée par la sublime direction photo de l’opérateur de Rosemary’s Baby: William A. Fraker. Rien de moins. Oh et à l’orchestre: un autre tâcheron, Ennio Morricone. Mettez de côté les à-priori et profitez.

 

21 – Damien Omen 2 (1978)

 

Top 25 des meilleurs suites de films d'horreur - Damien Omen 2

 

L’enfant du diable a beau être infréquentable, n’empêche qu’il sait se glisser dans la société comme un pet sur une toile cirée. Première ligne à son agenda scolaire: dominer le monde.
Rien de bien compliqué, tout le monde dans ce film joue bien; le petit antécrisse le premier. Donc on croit à presque tout. La musique et la troublante scène du corbeau picorant la femme au manteau rouge font le reste.

 

20 – Halloween II (1981)

 

Top 25 des meilleurs suites de films d'horreur - Halloween 2

 

Cette séquelle-relais qui reprend le témoin tout juste après le premier film original, conclut de manière tout à fait honorable le cauchemar d’Haddonfield du 31 octobre 1978: une harassante et merdique nuit blanche pour Laurie Strode et son bourreau Michael Myers. Aux commandes et tout à son honneur, le réalisateur Rick Rosenthal saura s’effacer pour reproduire le style de John Carpenter et donner à l’ensemble une belle cohérence et l’efficacité nécessaire. Oui mais attendez une minute. Myers, ce ne serait pas plutôt le grand frère de Laurie?! Ici oui, mais pas tout le temps. Non en fait. Jamais voyons.
Enfin, demandez au scénariste du moment.

 

19 – ???

 

Top 25 des meilleurs suites de films d'horreur - choisissez

 

Insérez ici le film que vous allez évidemment nous reprocher d’avoir oublié.

 

18 – A Nightmare On Elm Street 3: Dream Warriors (1987)

 

Top 25 des meilleurs suites de films d'horreur - A Nightmare on Elm Street 3 Dream Warriors

 

Avant que Freddy Krueger ne verse dans l’excès et ne devienne qu’une caricature préférant débiter des répliques poches que de prendre son pied à taillader avec style ses innocentes victimes, Dream Warriors sut trouver un juste équilibre. Pour preuve, cette fameuse scène de pantin qui sans contredit reste pour les fans du croque-mitaine,
l’une des plus emblématiques de la saga.

 

17 – 10 Cloverfield Lane (2016)

 

Top 25 des meilleurs suites de films d'horreur - 10 Cloverfield Lane

 

Inattendu, surprenant et étouffant, 10 Cloverfield Lane joue à fond la carte du huis-clos où tous les personnages carburent à la paranoïa; ici, au fond d’un bunker. Qui délire? Qui disjoncte? Qui s’affole? Qui raisonne? Tous et tout le monde! Suspense, drame psychologique, film post-apo, film d’horreur, invasion extra-terrestre? Tout cela et dans la bonne entente merci! Mais que se passe-t-il donc à l’intérieur de ce bunker, à côté, en dessous, au dessus et dehors?! Dunno! Et c’est bien là le principal et premier mérite de cette suite, à mille lieues de l’original, nos repères y sont nulles et on y prend malin plaisir.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0